[http://agir.over-blog.fr/]
[./billet2.html]
[./billet3.html]
[./billet4.html]
[./billet.html]
[./billet5.html]
[./billet4.html]
[./billet2.html]
[./billet2.html]
[./billet3.html]
[./billet4.html]
[./billet.html]
[./billet5.html]
[./company.html]
[./billet.html]
[./invitations_liste.html]
[./pedagogie_en_images.html]
[./pedagogie_en_images.html]
[./contact.html]
[./index.html]
[./services.html]
[./services2.html]
[./cd_audio.html]
[./billet6.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
ARCADES - EDITIONS
Nos références pédagogiques
Le blog d'AGIR
17. Educquer aux medias, éducquer les médias..Intervention de Philippe Meirieu
18. L'evolution de origine sociale des enseignants du primaire   F.Charles et Ph.Cibois
19. Note d'information 09-13 sur le coût de l'éducation en 2007
20. Note d'information 09-22 sur les actes de violences dans le second degrés en 2009
21. Penser et transformer l'écoles avec l'écologie politique        Ph.Meirieu
22. Pourquoi il fallait faire "la journée de la jupe"  ph.Meirieu
23. La mascarade et l'évaluation et du soutien   Pierre Frackowiak
24. La motivation   Jacques Lévine
... le rapport entre le livre et le manuel, le statut du travail sur documents, la place du centre de documentation dans l’école ...sont des indicateurs extrêmement précieux pour identifier la réalité de cette formation à l’ « esprit critique » que chacun appelle pieusement de ses voeux..
L'analyse de l’origine sociale des professionnels ou des individus qui rejoignent un groupe professionnel est une étape essentielle dans la mesure où elle permet d’une part de mieux situer la place occupée par un groupe professionnel à un moment.....
En 2007 la France a consacré 125,3 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,6%de
son PIB et 1 970 euros par habitant
Au cours de l’année scolaire 2008-2009, les établissements publics du second degré ont
déclaré enmoyenne 10,5 incidents graves pour 1 000 élèves.
Il n’est écrit dans aucun texte sacré que l’enseignement secondaire est condamné à fonctionner selon le principe de l’emploi du temps hebdomadaire, avec une tranche napolitaine alternant
le français, les langues, l’éducation physique, les mathématiques, etc...
La journée de la jupe est un film qu’il fallait faire. C’est une évidence qui s’impose quand on sort de la séance. Ce film fait événement. Il bouscule toute pensée confortable. Il pose de vraies questions et récuse toute interprétation manichéenne.
A lire ces informations et à écouter M. Nembrini, on ne peut honnêtement que
s’exclamer et se révolter : tout ça pour ça ?
La trop grande place faite à l’abstraction dans notre enseignement
...
...